• LBCV

Les microalgues, l'or vert de demain une solution à la transition écologique.


Réchauffement climatique, déchets nucléaires, émission électrique importante des champs photovoltaïques et parcs éoliens, émission de CO2 en grande quantité ... aujourd'hui notre consommation d'énergie génère des désagréments mettant en danger notre planète, mais plus encore, le devenir de l'espèce humaine. Heureusement des solutions émergent et tentent de faire pencher la balance, c'est le cas des micros algues.


Immeuble sur Hambourg alimenté par les micro-algues (source en bas de l'article)

Des supers-végétaux avec des supers pouvoirs.


D'origine aquatique et à la croissance rapide elles sont utilisées dans différents domaines : pharmaceutique, cosmétique, alimentaire, fertilisant, énergie, traitement des métaux, traitement des effluents liquides ... D'un naturel dépolluant elles aspirent le CO2 et le transforme en oxygène, leur fermentation crée du biogaz et sèches, elles deviennent des biomasses importantes.


La production d'énergie


Différentes voies sont explorées depuis le début du XXIème siècle. La biomasse créant de l'énergie en combustion directe ainsi que la création de biocarburant gazeux par liquéfaction, pyrolyse ou hydrogénation. Ce qui implique que le méthane et l'éthanol peuvent être produits par conversion biochimique à partir de la biomasse ou de la fermentation complétant ainsi l'utilisation des énergies fossiles, voir même à les remplacer.


Quand dépollution et création d'énergie sont combinées avec une utilisation de l'algue du début à la fin de son cycle.


Le principe est simple, comme expliqué précédemment l'algue absorbe le CO2 et le retraite en oxygène. A la fin de leur cycle les microalgues sont envoyées en traitement des déchets, de là deux choix possibles : la fermentation pour le biogaz ou le séchage pour la biomasse. A ce jour plusieurs villes européennes se mettent progressivement aux microalgues dans une vaste phase de test grandeur nature en milieu urbain. Même si le déploiement reste timide et que nous sommes encore dans les débuts, les premiers retours sont plus qu'encourageants et prometteurs à tout les niveaux.


Des essais encourageants en France et en Europe.


Si vous allez sur Hambourg vous pouvez observer un immeuble qui permet aux résidents des faire de belles économies d'énergie. Sur Paris une colonne Morris a été installée pendant une année place d'Alésia dans le XIVème, avec pour objectif la captation des particules fines et de NOx, à ce jour les résultats n'ont pas encore été rendus publics. En décembre 2019 c'est sur Toulouse que la start Up Kyanos va installer un arbre du nouveau genre pour absorber le CO2 et ainsi purifier l'air de la ville. Sur Créteil vous pouvez déjà observer une colonne lancée en mars 2019 par Pierre Calleja avec en partenariat avec GDF Suez. L'objectif de cette colonne: capter le CO2 issu des fumées d’incinération d'ordures ménagères.


Les microalgues ne sont pas une solution in fine, mais une porte vers un avenir plus "vert" qui demande du temps.


La culture des microalgues, la sélection des espèces en fonction de leur particularités ne sont qu'à leurs balbutiements. Les entreprises et start up doivent donc travailler d'arrache pied sur différents points dont : la quantification, la définition et l'adaptation à un processus industriel, l'établissement d'écobilans, la réduction des risques de contamination pour les cultures en milieu ouvert, ...


Les années à venir nous offre donc de belles perspectives sur des solutions durables et propres via l'utilisation de ces microalgues.


Restons attentifs et voyons comment cela va évoluer dans le temps !



Source photo ci-dessus: https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-planete/20131010.RUE9398/a-hambourg-une-maison-en-algues-vivantes.html

Pour aller plus loin, les sources ayant servies à la rédaction de l'articles:

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/les-algues-a-lassaut-du-rechauffement-climatique-1133879

https://www.wedemain.fr/Bientot-des-murs-en-algues-pour-depolluer-Paris_a3670.html

https://www.construction21.org/france/articles/fr/biofacade-des-microalgues-pour-construire-la-ville-de-demain.html

https://ps56.fr/ecologie-pouvoir-des-algues/

https://lenergeek.com/2017/06/07/micro-algues-depollution-air-production-energie/

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/developpement-durable-bientot-algues-toits-produire-energie-40390/

https://youmatter.world/fr/definition/transition-energetique-definition-enjeux/

https://www6.inra.fr/ciag/content/download/3846/36306/file/Vol26-3-Steyer.pdf

https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/microalgues

https://www.college-de-france.fr/media/marc-fontecave/UPL2110614224575336512_peltier7avril.pdf

https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/microalgues




3 vues

Partenaires

Contact

Professionnels/Associations - Etre référencé

Nous suivre sur les réseaux

  • Chaîne "Le bien-être près de chez vous" avec le magazine "vu par"
  • Le bien-être près de chez vous
  • Le bien-être près de chez vous

© 2019 par Le bien-être près de chez vous - LBCV

en collaboration avec Megaphone Communication

et l'association Aponi Histoire de Femmes pour le marché virtuel

"Le bien-être près de chez vous" est une marque déposée.